Attention aux éléphants à Sigiriya

Je continue le périple au Sri Lanka pour vous parler aujourd’hui de Sigiriya, un de mes coups de coeur au Sri Lanka. Nous y sommes arrivés de nuit, dans notre petite guest house au coeur de la jungle. Comme d’habitude, les locaux ont été d’une gentillesse à notre égard.

IMG_20160902_132000

Comme de gros occidentaux naïfs que nous sommes, nous posons nos sacs dans notre chambre et déclarons que nous partons manger au restaurant. Nous avons été vite rattrapés par le mec de la guest house qui a proposé de nous emmener en Tuk-tuk car la jungle, c’est dangereux, surtout la nuit.

En effet, les éléphants sauvages sont très présents dans la région. La nuit, ils sortent pour aller boire de l’eau au lac. Une mauvaise rencontre pourrait mal tourner. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé à 2 touristes le mois précédent notre arrivée.

Un voyageur rencontré pendant le séjour nous racontait qu’il avait redescendu le rocher du lion au coucher du soleil et qu’il devait repartir en scooter au début de la nuit. Un local lui a précisé d’être très vigilent. S’il venait à croiser un éléphant ou une crotte fraîche, il devait lâcher son scooter et courir le plus vite possible dans la jungle, là où elle est la plus dense possible. C’est rassurant !

IMG_20160902_111042

Pour votre gouverne, nous n’avons pas croisé d’éléphant lors de notre séjour à Sigiriya, même si on les entendait au loin le matin.

Lors de notre visite, nous avions très envie d’escalader le Rocher du lion, ancienne forteresse royale, ce site archéologique majeur classé au patrimoine mondial de l’UNESCO – ce qui justifie les 30€ pour l’entrée –  et culminant à 370 mètres de haut.

Bon à savoir, il y a énormément de frelons au rocher du lion que l’état Cingalais n’a jamais réussi à exterminer. On les appelle même les gardiens des lieux. Mis à part les nids, je n’en ai pas vus. Il faut respecter le silence du site. En cas d’attaque occasionnelles, des cages sont mises à disposition pour protéger les visiteurs.

IMG_20160902_110906

En arrivant sur place, on commence par visiter les jardins et ses ruines. On débute alors la grimpette des marches – sous une chaleur de plomb – pour arriver jusqu’aux fresques des « Demoiselles de Sigiriya peintes sur les parois du rocher. Quelques marches supplémentaires et des passerelles nous font arriver sur le plateau où nous attendent les pattes de lion. La véritable ascension des marches à flan de rocher commence maintenant.

Mon amie, qui a le vertige, s’est stoppée net à mi-parcours. Je ne souffre pas habituellement du vertige mais je vous avoue que je ne faisais pas la maligne à cet endroit là et était dans l’incapacité de l’aider. C’est un Sri Lankais qui l’a prise de force par la main et l’a emmenée tout en haut.

IMG_20160902_114528

Nous sommes donc arrivée au sommet du rocher rouge, bien heureuses d’avoir gravi ces centaines de marches. Le rocher du lion surplombe la jungle et la vue est tout simplement impressionnante, à couper le souffle. Quelques photos plus tard, nous sommes restées assises au moins 1 heure sur ce toit du monde.

IMG_20160902_132224

Certains vous conseilleront de le faire au lever du soleil pour ne pas souffrir de la chaleur et d’autres au coucher du soleil pour la beauté du spectacle. Personnellement, nous l’avons fait à 14h, oui on a eu chaud mais c’est faisable aussi !

Alternative gratuite au Rocher du lion : il existe en face du rocher du lion un autre petit rocher sur lequel monter gratuitement et qui offre aussi un panorama exceptionnel sur le rocher du lion, Pidurangala.

Enfin, je partage une petite adresse d’un restaurant en bord de route et de rivière et pourtant si calme : le Rasta Rant. C’est un restaurant à l’accueil familial et chaleureux spécialiste du barbecue de viande ou poisson au choix. Les assiettes sont jolies, les petites huttes qui surplombent les tables sont chaleureuses et la slackline entre 2 arbres ravira les plus téméraires.

 

Il y a des endroits fascinant comme Sigiriya où l’on sait que l’on reviendra forcément un jour !

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

3 commentaires sur “Attention aux éléphants à Sigiriya

    1. Sur la journée ?
      Ca me semble un peu short…
      Nous on était arrivés de Kandy, on avait pris un chauffeur (voiture) et la route avait été longue. 10 kilomètres là bas, ne se font pas à la même vitesse qu’ici.
      J’espère que tu arriveras quand même à y aller. C’est TOP ! Enjoy pour moi 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s