[VIETNAM] : La vie en jaune à Hoi An !

20180507_190728

N’y voyez aucune mauvaise blague sur la couleur de peau des Vietnamiens, hein ! C’est juste que la vieille ville  de Hoi An est jaune, toute jaune. Et même si j’ai toujours dit que je ne mettrai JAMAIS-NEVER de jaune chez moi – sauf si c’est du jaune moutarde –, la ville est plutôt super jolie ! Sachez que c’est la ville des lanternes. Si vous y allez un jour, essayez d’y être un soir de pleine lune : il paraît que les animations sont incroyables. Evidemment, c’eut été trop beau pour nous !

20180506_131045

On croirait au début une petite bourgade tranquille trop mignonne, et en fait c’est une ville calme OK mais bourrée de touristes. En même temps, on fait abstraction parce c’est mignon. Oui, on est comme ça. Quand on veut, les touristes, on les encule… euh occulte !

20180507_100227

Alors qu’est-ce que je vais vous raconter de drôle sur Hoi An ? Bon, je ne vous dirais pas que nous avons trouvé de la bière à 4000d – 11 cents, vous vous rendez-compte ? –sinon vous allez vraiment finir par croire que j’ai un problème -vous avez noté quand même ? 11 cents ! – alors je vais vous raconter autre chose.

20180507_152700

On avait lu qu’à Hoi An, il y avait plein de spécialités culinaires comme le Cao Lau – porc -, Com Ga – poule au riz –, White rose – dumpling de crevettes –, des Wontons – soufflé aux riz et aux légumes – ou encore le Banh Yeo – crêpe de riz au porc.  Fallait pas nous le dire 2 fois. Bons vivants que nous sommes, c’était notre défi à Hoi An : trouver l’adresse parfaite pour manger tout ça. Nous sommes donc partis tout schuss sur nos petits vélos qui faisaient mal au luc depuis notre auberge un peu excentrée, plus impatients de découvrir ce patrimoine buccal que de parcourir les magasins.

20180507_110701

La dame de l’hôtel nous avait conseillé une adresse, je cite « pas chère » – rassurez-moi « very cheap » ça veut bien dire « vraiment pas cher » ? – où on pourrait manger les fameuses spécialités. Trop happy que nous sommes, nous y avons foncé avant de découvrir, une fois assis dans le resto que ça coûtait la peau du luc abîmée par le vélo. Encore, une fois, nous sommes sortis la queue-leu-leu entre les jambes en ne sachant plus où nous mettre. La dame savait pourtant qu’on voyageait plusieurs mois et qu’on avait un budget différent que les vacanciers. C’est trop la honte de dire au serveur :

« En fait, on ne va pas manger, c’est trop cher chez vous »

…alors que ton interlocuteur sait pertinemment qu’il mettra peut être des années à gagner ce que tu touches en 1 mois.

20180507_111237

BWEF. Nous avons donc cherché d’autres restaurants, plus abordables cette fois-ci. On a cru qu’en passant de l’autre côté du pont, les restaurants seraient plus abordables. Bien sûr, celui qu’on cherchait, n’existait plus. Alors on a arrêté de chercher et on est rentrés dans un truc. Au pif. Faut pas faire ça, les gens. En plus, tu sais en rentrant dans le truc que ça va être pourri mais tu as vraiment faim. Alors, tu te tais. Tu pries JP Bocuse – RIP – pour que ça se passe bien. Mais la connexion de la prière est mauvaise. Souvent.

20180507_152535

Tout contents qu’on était, enfin surtout cons que tents, nous avons commandé quelques spécialités qui se sont avérées correctes mais sans intérêt particulier et surtout, surtout dans des proportions ridicules. En rentrant faire une pause dans l’aprem à la guest house, on avait décidé de bien bosser le doss pour le soir, on ne rate pas 2 repas de suite. C’est marqué dans la Bible. Ou un truc comme ça.

20180507_112959

Sauf que, bah ouais ça aurait été trop beau encore, manque de pot, ont éclaté simultanément l’orage et une dispute qui ont ruiné tous nos plans. Il pleuvait tellement sans s’arrêter que nous avons été incapables d’aller jusque dans le centre ville. Du coup, on s’est retrouvés dans une cantine locale, aussi glauque que l’ambiance, à manger des plats sans saveurs et franchement pas donnés pour une cantine locale. Tu imagines le moral en rentrant le soir ? Déjà, tu es en froid avec ton keum et en plus tu n’as rien bouffé d’excitant de la journée. P’tain !

20180507_133918

Heuseurement, le lendemain, les choses ont pris une tournure plus agréable. Nous nous sommes réconciliés autour d’un pancake à la banane du petit déjeuner servi au bord de la rivière à l’hotel. Et puis, dans la matinée, dans le centre ville, on voulait fuir un peu les touristes. Alors, on a pris des ruelles, toutes étroites, peu empruntées, et nous sommes tombés par hasard sur des pépites, pas chères, vides et pleines de promesses.  Tu vois, faut chercher les gens, faut chercher.

20180507_190728

La première, le Pho Tung : un petit papy qui prépare 1 seul plat, le Pho – la soupe locale – pour 1 euro seulement. La seconde, où nous sommes allés le soir, le Long Com Ga : qui sert la spécialité des riz au poulet à tous les prix, le premier étant très accessible et plutôt délicieux.

20180507_131844_001

Tout est bien qui finit bien : nous avons eu du soleil, de belles découvertes culinaires, des bières pas chères, de jolies rencontres et surtout, ma robe banane ! Et ça…c’est le plus beau moment du séjour.

20180507_180913

À FAIRE À HOI AN:

pictocheck Se promener dans les rues jaunes de la vieille ville.

pictocheckY faire le plein de souvenirs – pas pour nous malheureusement, sinon, tu penses bien, j’aurais tout acheté. S’acheter un costard sur mesure ou une robe bananes.

pictocheckBoire une bière à 11 cents.

pictocheckAller voir le pont Japonais.

pictocheckRevenir le soir pour admirer les pigeons… euh les touristes qui font des tours en bateau et déposent des bougies sur l’eau et voir tous les lampions allumés dans
la ville.

pictocheckDécouvrir toutes les spécialités culinaires.

pictocheckSe promener en vélo.

pictocheckPrendre un pass pour pouvoir visiter plusieurs temples de la ville.

pictocheckSortir de la ville pour aller à la plage de An Ang. La route est super jolie en plus ! Environ 45 minutes en vélo en roulant tranquille.

OU DORMIR HOI AN  ?

pictocheck Superbe chambre avec terrasse et vue sur la rivière au Thu Bong Riverside pour 15 euros la nuit, prêt de vélo gratuit !

NOTRE MEILLEURE ADRESSE HOI AN :

pictocheckDu coup, le Pho Tung et le Long Com Ga. Vous pourrez aussi découvrir les spécialités en allant au marché central. On y prenait un nem au goûter !

Si vous souhaitez des infos sur une étape ou une adresse, n’hésitez pas à en parler en commentaire 😉

Publicités

Un commentaire sur “[VIETNAM] : La vie en jaune à Hoi An !

  1. Ahah tu me fais rire ! O a eu de la pluie aussi à ne pas pouvoir sortir et à devoir prendre un vélo pour faire 100 mètres. L’inondation. On a aimé Hoi An, pas nécessairement le centre ville mais un peu tout, nos guesthouse, avoir été invité à faire la fete avec les locaux, fait du vélo dans les environs … Très chouette souvenir.
    Les photos sont très belles !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s