[VIETNAM] : Moi pas comprendre Hué !

20180508_083452

Il m’avait dit : « Hué, ça va être génial, c’est là où il y a la cité impériale, on va en prendre plein les yeux ! »

Ah bon ? Tu es sûr ? Ca a floppé. Grave.

Pour se rendre à Hué depuis Hoi An, on a fait un truc plutôt sympa qui nous faisait un peu peur au début – tu sais pas trop si ça va pas être le piège à cons – : on a pris un mini van qui s’arrête dans des lieux sympas sur la route. Ainsi, nous avons vu les montagnes de marbre, la porte de Hai Van, la plage de Kang Co Beacg et le pont Thanh Toan Tiles. Tout n’était pas dingue mais au moins tu visites des trucs chouettes, avec un chouette guide avant d’arriver dans une ville moche.

20180508_111140

Notre première impression à Hué ? Il fait très chaud ici. Il y a beaucoup de bruit. Et ça faut le savoir : il y a une circulation juste dingue dans cette ville, le bruit est perpétuel. Qui dit circulation, dit klaxons. Je commence à faire des crises d’hystérie à cause des klaxons au Vietnam. C’est dur à supporter, franchement !

De notre hôtel, on avait 20 minutes de marche pour aller à la cité impériale. 20 minutes pendant lesquelles j’ai eu le temps de faire un coup de chaud, qu’on nous propose 36 fois « Moto taxi ? Marijuana ? » – c’est vrai quand souvent j’hésite entre les deux… – et 53 fois de faire des tours en bateau. Ca fait beaucoup !

20180508_173830

Finalement, la journée été bien entamée ce jour là, donc on avait décidé de ne pas faire la cité impériale maintenant mais de la reporter au lendemain. On s’est assis sur un banc pour réfléchir. Une dame en a profité pour nous proposer :

« Mangos ? »

20180509_081650

On s’est posés la question d’aller voir des tombeaux un peu en dehors de la ville. Mais il était déjà un peu tard. Le taxi allait être cher aussi. Bref on savait toujours pas quoi faire pour s’occuper. Moi j’avais envie de tomber dans les pommes. L’autre, de nous vendre ses :

« Mangos ? »

20180509_084418

Toujours pas. On a retourné la situation dans les tous les sens. Mais ça venait pas. On a voulu faire un musée mais on ne la jamais trouvé. Et puis l’autre nous suivait encore avec ses :

« Mangos ? »

20180509_090605

Alors pour éviter qu’elle nous le propose une quatrième fois, que je perde mon sang froid et que je me jette sous un scooter qui klaxonne, on a décidé d’aller boire un verre au bord de la Rivière des parfums. Joli nom me direz-vous mais complètement mensonger. LOL. Et puis sur nos mini chaises en plastique, j’ai commencé à me sentir mal. J’ai parfois des crises intestinales urgentes – on s’dit tout. Ce qui veut dire qu’il me faut des WC dans les 3 minutes. Or, nous étions à 15 minutes de l’hotel si tout va bien, stadir sans feux, sans bouchons, sans mec qui se traîne. Non parce que lui, quand il a mal au crâne, la Terre entière s’arrête de tourner, on publie déjà son nom dans la rubrique nécro mais moi quand j’ai une urgence, il marche à la vitesse d’un cloporte.

20180509_091742

BWEF. J’ai donc marché très vite – Moto taxi ? –très longtemps – Marijuana ? -, en serrant très fort les fesses – Boat trip ? – en arrivant en sprint à l’hotel et en étant à 2 doigts de m’écrouler tellement c’était urgent. J’aime pas cette ville, bon sang !

Du coup, sans suspense, nous avons attendu le lendemain pour aller à la cité impériale, la fameuse, la grandiose, la spectaculaire que j’ai trouvée… BOF. A part quelques jolies portes, je l’ai trouvée décevante au possible. Oui, une pièce là est mignonne, cet arbre est beau, ce vase est rigolo mais l’ensemble est trop dispersé et je ne suis pas rentrée dedans – enfin physiquement j’y étais, hein – du tout.

20180509_095345

Alors pour nous remettre de nos émotions, on a fait comme d’hab : on a mangé. On a arrêté de chercher un bon resto sur Trip Advisor – puisque les gens n’ont décidément aucun goût – et on est entrés dans la cantine locale à côté de l’hôtel où pour le coup il n’y avait que des Viet. Sachez que nous avons payé 2 fois moins cher, qu’on avait plus à manger et que c’était trop bon.

20180509_100125

Pour fêter cette nouvelle adresse, nous avons pris un Bao à un stand de rue  et un Banh Mi dans une roulotte devant l’hotel – quand je vous dis que la devanture ne fait pas le curé – juste avant de prendre un bus de nuit, qui annonçait de sacrées aventures. Mais ça, je vous en parlerai dans un prochain article !

À FAIRE À HUE:

pictocheck Visiter la cité impériale (150 000 d par pers).

pictocheckSe promener dans le vieux Hué.

pictocheckSortir de la ville pour aller voir les tombeaux.

OU DORMIR A HUE ?

pictocheck Ngoc Binh, 7 euros la chambre.

NOTRE MEILLEURE ADRESSE  A HUE :

pictocheckLe Bun Bo Hue, notre cantine locale.

Si vous souhaitez des infos sur une étape ou une adresse, n’hésitez pas à en parler en commentaire 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s